4€  13° année - n° 73  JANVIER - FEVRIER 2005



 

BELGIQUE

* Le vote des Flamands pour les allochtones

Deux universitaires bruxellois, Dirk Jacobs et Marc Swyngedouw ont interrogé un échantillon
aléatoire de 1 213 électeurs flamands sur leur vote aux législatives de 2003. Seuls 5,5 %

de ces électeurs ont répondu avoir voté pour un candidat belge d'origine étrangère, l'immense

majorité ayant marqué sa préférence pour un candidat autochtone ou pour un parti. C'est

dans les rangs des partis de gauche, tout particulièrement chez les écologistes, chez les

jeunes, les personnes "sans religion" ou libres-penseurs, qu'on trouve le plus d'électeurs

enclins à voter pour un allochtone.

* Le PS et le vote des étrangers

Isabelle Simonis, présidente socialiste du Parlement de la Communauté française depuis le 19

juillet, a dû démissionner de son poste le 23 octobre. La publication d'une note d'un de ses

collaborateurs par le quotidien Le Soir avait mis en émoi les groupes d'opposition, une députée

libérale bruxelloise parlant "d'une instrumentalisation constante des gens d'origine étrangère

par le PS". La note évoquait dans la perspective des élections communales de 2006,

auxquelles les non-Européens pourront voter pour la première fois, la préparation d'une

brochure d'information financée par la Communauté visant à sensibiliser les nouveaux

votants au droit de vote mais aussi à "attirer le vote des étrangers vers le PS".


 
Voir aussi N°71
Retour au sommaire de la LETTRE n° 73
Retour à la présentation : LETTRE
Retour à la page : ACCUEIL